Lunéville passe à 30 !

Au 1er janvier 2020, la généralisation du 30 km/h sera effective en ville. Le 50 km/h ne concernera plus que les grands axes pénétrants (voir plan ci-dessous). La mise en place de cette mesure, approuvée en conseil municipal, doit permettre d’améliorer la cohabitation entre tous les usagers de la route, du piéton à la voiture, des deux-roues aux transports en commun.

Les automobilistes qui gagneront Lunéville à compter du 1er janvier 2020 devront changer leurs habitudes.
Ils pourront toujours rouler à 50 km/h dans les principales avenues menant au centre-ville (Général de Gaulle, 30e GC, Gerbéviller, Georges de la Tour, Europe, route d’Einville, rue de la Résistance, boulevard Pompidou, faubourg de Ménil, rue de la Pologne…), mais il faudra vite lever le pied ensuite. Le passage au 30 km/h a en effet été acté lors du conseil municipal du 10 octobre dernier.

L’objectif affiché est clair : le piéton aura toute sa place dans les zones 30. S’il ne peut circuler sur la chaussée (comme dans une zone 20 dite de rencontre), il pourra traverser sur les passages ‘cloutés’ comme en dehors ; mais dans ce dernier cas, il devra laisser la priorité aux voitures et donc attendre qu’il n’y ait plus de véhicules pour traverser. Et comme cela devrait toujours être le cas, les trottoirs lui seront strictement réservés ; les vélos, mobylettes, trottinettes électriques… doivent en effet utiliser exclusivement la chaussée. Les enfants en trottinette simple, accompagnés de leurs parents, pourront rester sur le trottoir.

Sur une route à sens unique, le cycliste pourra lui circuler dans les deux sens (article R110-2 du Code de la route) mais attention, il lui faudra respecter la priorité à droite !

Dans les semaines suivant la mise en place de la zone 30 élargie (voir la carte ci-dessous), des contrôles de vitesse seront diligentés par la Ville, de manière aléatoire. Attention aux grands excès de vitesse. Au-delà d’un excès supérieur à 50 km/h (c’est-à-dire un automobiliste roulant à 80 km/h et plus), 6 points seront retirés du permis de conduire, sans compter l’amende de 1500 €.
En cas d’excès de vitesse inférieur à 20 km/h (ex : 45 km/h au lieu de 30), la sanction sera de 90 € (si le paiement intervient dans les 15 jours), ajoutée à la perte d’un point sur le permis.
La municipalité sera vigilante sur le respect de la vitesse, à proximité des écoles ou dans les rues très fréquentées.

Trottinette électrique
Le gouvernement a prévu de modifier cet automne le Code de la route par décret afin de réglementer les déplacements en trottinette électrique (mais aussi en monoroues et autres gyropodes) :
– interdictions : rouler sur les trottoirs (135 € d’amende), rouler à plus de 20 km/h (90 à 1500 € d’amendes), transporter un ou des passagers (35 € d’amende), utiliser un écouteur ou casque audio (35 € d’amende) ;
– obligations : avoir au moins 12 ans, rouler sur pistes ou bandes cyclables (ou sur les routes limitées à 50 km/h et moins), tenir sa trottinette à la main sur le trottoir et sans faire usage du moteur, porter un vêtement ou équipement rétro-réfléchissant la nuit tombée ou lorsque la visibilité est faible, disposer d’un avertisseur sonore, de feux à l’avant et à l’arrière ; le port du casque n’est pas obligatoire mais recommandé.